Pages

mardi 26 avril 2016

Comprendre la souffrance au travail

La journaliste Margherita NASI livre pour Le Monde un intéressant article sur la souffrance au travail, que nous vous invitons à découvrir.
Elle y rappelle notamment la façon très française de transférer sur les psys des problèmes qui trouvent leur sources dans le monde du travail lui-même. Un moyen de s'en délester et de ne pas aborder le fond du problème. En voici quelques extraits :

Entre 2007 et 2014, la psychologue du travail Lise Gaignard rédige des chroniques à partir d’entretiens menés dans son cabinet. [...] à ses yeux, le changement le plus frappant dans le monde du travail en France n’est pas « la transformation – pourtant importante – des modes de management, ni les catastrophiques techniques d’évaluation pipées, ni la mondialisation. Pour moi, la différence majeure, c’est qu’en France, quand on est victime d’une injustice épouvantable au travail… on demande à aller chez le psy ! ».

[...] cette médecin du travail porte aujourd’hui un regard plus amer sur la question, et refuse de mettre ses patients en inaptitude médicale. « C’est ce que tout le monde leur dit de faire, et c’est grave ! Le problème n’est pas médical, il est lié au travail. Je préfère la rupture conventionnelle : au moins, c’est le salarié qui la demande, qui décide de mettre un terme à une situation qui ne lui convient pas. »

[...] Le cœur du problème est ailleurs. Il se trouve dans l’impossibilité du travail bien fait. Des personnes qui souhaitent travailler dans les règles de l’art se heurtent à des organisations qui sacrifient la qualité du travail, dans tous les secteurs : l’industrie, les services ou encore le milieu universitaire. Ces conflits de critères refoulés viennent s’enkyster dans le corps et la tête de chacun.

Le problème devient alors personnel, mais il est politique dans ses causes, tout comme dans ses conséquences. [...]

Pour en savoir plus :
> l'article du site Le Monde.fr

Sur ce sujet, nous vous invitons à télécharger notre guide QVT gratuitement sur cette page.

Si vous souhaitez tester gratuitement une solution numérique destinée à la gestion des problématiques QVT, RPS et Pénibilité, vous pouvez le faire sur cette page.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire